Vivre son deuil

« La mort est une surprise que fait l’inconcevable au concevable. » Paul Valéry

 Deuil suite à la perte d’un proche…

« Faire son deuil »…Une expression qui peut revêtir une dimension d’impératif, d’urgence, comme si le deuil devait se faire vite, « à tout prix ».

Or le deuil est plutôt à voir comme un cheminement à travers différentes étapes.

Gerer et vivre son deuilLa personne exposée à une perte va vivre un temps de transition nécessaire en réinterrogeant la relation qui l’unissait avec l’autre.

Chaque deuil est unique. Il est un processus qui évolue en permanence et qui requière du temps et de l’énergie.

Vous accompagner dans cette « traversée » du deuil, c’est, pour moi, être à l’écoute de vos questionnements et de vos émotions qui peuvent devenir véritable tempête émotionnelle.

Choisir de vous laisser aller à votre rythme…jusqu’à l’acceptation.

 

Deuil suite à la perte d’un tout-petit (pendant la grossesse, au moment de l’accouchement, dans les premiers instants de vie)…

Fausse-couche, Mort Fœtale In Utero (MFIU), Interruption Médicale de Grossesse (IMG), Interruption Volontaire de Grossesse (IVG)…

Autant de réalités médicales. Et derrière ces termes, des femmes, des hommes, des couples, des familles qui ont fait l’expérience – récente ou ancienne (voire très ancienne) – de cette perte spécifique.

« Le terme de la grossesse n’a rien à voir avec l’intensité de la douleur »

Vivre son deuil

Une histoire unique à chaque fois s’accompagnant du poids du regard social.

Sa spécificité réside dans le fait qu’il n’y a pas là perte d’un passé commun mais bien celle d’un futur projeté ensemble.

Un sujet « tabou » même au sein de l’entourage…Et pourtant, une souffrance qui n’a pas à rester silencieuse.